Synthèse

13 04 2011

Auteurs : Sherly Ambroise , Emmanuelle Proulx , Carine Rousseau, Kenza Sakout Andaloussi et Moise Wend-Laafi Sandwidi

C’est sur ce billet que nous allons conclure  notre blog sur la collaboration du libre dans le cadre du cours SIO-6016 Logiciels libres et société. Nous avons  choisi de le terminer par une synthèse de tous les points saillants que nous avons ressortis tout au long de ce travail.

En premier lieu, pour mieux cerner le sujet, il a été important de définir ce qu’est la collaboration, en effet c’est un « processus où deux ou plusieurs personnes s’associent pour réaliser un travail avec des objectifs communs. » (Wikipédia). la collaboration est si importante vu qu’elle nous permet de construire ensemble des idées et, de par ce fait, d’améliorer les nôtres.

celle ci fait l’essence du logiciel libre que nous avons rappelé la définition, c’est un «logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises (techniquement et légalement)» (Wikipédia). En fait la collaboration intervient dans le processus du développement du logiciel libre, la communauté étant composée d’une population hétérogène (bénévoles, entreprises ou contractuels) aux motivations multiples (travail, réputation, plaisir, approfondissement de connaissances). Pour atteindre leurs objectifs, les développeurs devront utiliser des outils fondés sur un mode de production axé sur la collaboration, l’entraide, le partage et la mutualisation. Un des outils qui facilite leur collaboration est Source forge. En outre, si on parcourt des sites de distribution de logiciel libre comme Ubuntu et  Mageia, on s’aperçoit vite que la collaboration fait partie intégrante de leurs principes de base,  ils l’intègrent même dans leur code de conduite.

En second lieu et pour illustrer comment la collaboration advient dans le développement du logiciel libre, nous avons cité l’exemple de TYPO3, l’un  des  logiciels libres qui a eu un grand succès chez ses programmeurs autant  que  chez ses utilisateurs. Ce système de gestion de contenu sert à la conception et à l’administration des contenus présents dans un site Internet, Intranet ou Extranet…  

 

Un autre exemple est « Sugar »  l’environnement libre qui favorise le travail collaboratif. Il met l’enfant au centre de son apprentissage et lui permet  de faire un grand nombre d’activités pédagogiques et ludo-pédagogiques. Ces activités peuvent être faites seul ou en collaboration avec un ou plusieurs  enfant (s) proche (s) sur le réseau maillé  ou avec n’importe qui dans le monde via une connexion Internet.

Outre la collaboration dans le développement des logiciels libres, nous avons parlé aussi de la collaboration dans la création d’information que nous retrouvons dans l’encyclopédie libre Wikipédia, le site Web le plus consulté de tous les wikis, qui a pour objectif d’offrir un contenu librement réutilisable, neutre et vérifiable, que chacun peut modifier et améliorer.

Par la suite, et pour ne pas se limiter qu’au coté positif non négligeable de la collaboration, dans une perspective de construction de connaissances, nous avons admis les difficultés qu’un groupe pourrait rencontrer  en collaborant avec ses pairs. Suite aux expériences de certains d’entre nous, il a été soulevé que le manque de créativité, l’aspect socioculturel et humain, l’homogénéité des connaissances ainsi que la neutralité dans l’information peuvent rendre difficile la collaboration.

Finalement nous nous sommes intérogés sur l’avenir de la collaboration en tant que pierre angulaire de l’existence même des logiciels libres. À savoir si le « libre » va devenir une alternative aux grands éditeurs des logiciels propriétaires, Richard Stallman qui est le père fondateur  du mouvement du logiciel libre répondra : « Je ne connais pas l’avenir. Il dépend de vous tous. Si tu exiges la liberté et si tu luttes pour elle, nous pouvons construire ensemble un futur libre. Si tu penses commodité à court terme, tu seras victime de la colonisation numérique.»

Certaines pensées croient que l’avenir du logiciel propriétaire est dans le libre… et vice versa. Il suffit de voir le nombre d’entreprises (jusqu’aux plus grosses actuelles : IBM, Sun, etc.) impliquées dans le développement d’applications libres.

En conclusion, notre conviction est que le talent collaboratif des hommes et femmes des entreprises sera demain la principale source de création de richesse de nos économies matures. Ainsi les logiciels libres sont l’économie de demain, ils connaîtront plus en popularité grâce à leur vaste communauté qui ne cesse de se renouveler.

Notre blog prend fin avec le cours, mais  nous poursuivrons certainement notre exploration du monde du logiciel libre et ouvert. Il  nous a fait plaisir durant cette courte période de partager avec les internautes le fruit de nos recherches, nos intérêts et préoccupations concernant le logiciel libre et la contribution de la collaboration dans son développement. Nous remercions les internautes  d’avoir enrichi notre blog par leurs commentaires assidus.

Références

http://fr.wikipedia.org/wiki/Collaboration, consulté le 10 avril 2011.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_libre, consulté le 10 avril 2011.

Site officiel de TYPO3, http://typo3.org/, (en ligne), consulté le 10 avril 2011.

http://ubuntu-fr.org/, consulté le 10 avril 2011.

http://mageia.org/fr/, consulté le 10 avril 2011.

http://www.01net.com/editorial/511892/richard-stallman-l-avenir-du-logiciel-libre-depend-de-vous-tous/, consulté le 10 avril 2011.

http://www.rue89.com/2007/07/16/bel-avenir-pour-le-logiciel-libre-en-france, consulté le 10 avril 2011.

 

 Question de la semaine : Qu’avez-vous pensé de notre blog ? a t-il été agréable à lire ?a t-il enrichi vos connaissances?

Publicités




Présentation du sujet

27 01 2011

Notre équipe a choisi le thème de la collaboration dans les logiciels libres (ex. la collaboration au niveau du développement et de l’amélioration des logiciels libres mais également les logiciels libres qui permettent la collaboration comme les wikis, ainsi que des réflexions autour de l’intelligence collective, la construction sociale des savoirs, etc).

Nous aborderons à chaque semaine différents aspects de la collaboration dans l’utilisation du logiciel libre.

Au plaisir de lire vos commentaires.

Les membres de notre équipe sont (en ordre alphabétique) :
– Ambroise Sherly
– Proulx Emmanuelle
– Rousseau Carine
– Sakout Andaloussi Kenza

À la fin de chaque billet, nous poserons une question sur laquelle nous vous invitons à interagir par vos réflexions et suggestions. Toutefois, n’hésitez pas à poster tous commentaires en lien avec notre sujet !